Restez connecté :

Accueil du site > Actualités > Soutenance de thèse - J. Soldani

Soutenance de thèse - J. Soldani

Partagez :

Jérôme Soldani a le plaisir de vous convier à la soutenance de sa thèse de doctorat en anthropologie, le mardi 27 novembre 2012, à partir de 14h30. Elle se tiendra en Salle de Conférence 101 de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, 5 rue du Château de l’Horloge, à Aix-en-Provence. La soutenance sera suivie d’un pot.

Cette thèse, réalisée sous la direction de Monsieur Sébastien Darbon, chargé de recherche HDR (CNRS, Idemec), s’intitule :

La fabrique d’une passion nationale. Une anthropologie du baseball à Taïwan

Le jury sera composé de :

Madame Fiorella ALLIO - Chargée de recherche – CNRS, IrAsia

Monsieur Stéphane CORCUFF - Maître de conférences – IEP Lyon

Monsieur Sébastien DARBON - Chargé de recherche HDR – CNRS, Idemec

Monsieur Richard HOLT - Professeur – De Montfort University

Madame Françoise MENGIN - Directrice de recherche – Sciences Po Paris, CNRS, CERI

Monsieur Frédéric SAUMADE - Professeur– Aix-Marseille Université, Idemec

Résumé

Introduit à Taïwan durant la période japonaise (1895-1945), le baseball est associé au projet colonial japonais d’assimilation au tournant des années 1920. Il est ensuite instrumentalisé par le régime nationaliste chinois qui prend possession de l’île au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, avant de s’y réfugier en 1949, bouté hors de Chine par les forces maoïstes. Inscrit dans le programme de culture physique du Kuomintang, il devient un lieu privilégié de la mobilisation nationale pour la reconquête du continent et de la construction d’un État-nation pluriethnique. Les enfants aborigènes sont plus spécifiquement incités à participer à des compétitions de baseball scolaire où ils sont censés représenter les valeurs morales exemplaires d’une société majoritairement han. Ils résident durant toute l’année au sein de dortoirs où ils construisent prioritairement leur identité autour de leur communauté de pratique. Ce mode de vie ascétique s’impose aux joueurs professionnels qui doivent gérer le rythme effréné des saisons. Ils sont concernés par les mêmes contraintes d’exemplarité mais se heurtent à une corruption endémique qui s’inscrit au sein de leurs réseaux d’interconnaissance. Les supporters, qui construisent leur appartenance à un club au travers des valeurs qu’ils représentent, doivent composer avec les scandales récurrents qui frappent leurs vedettes. Ils les soutiennent durant le match par la mise en œuvre d’une animation bruyante et bariolée. Le baseball se trouve ainsi au centre d’enjeux locaux et nationaux. Il s’inscrit dans la globalisation comme symbole de l’existence d’une nation taïwanaise (ou chinoise). Revendiqué par les partisans de l’indépendance de Taïwan et par ceux de la réunification avec la Chine, le baseball est une passion nationale qui se nourrit des tensions entre les deux principales idéologies adverses et se fabrique comme le lieu privilégié de leur dialogue. À partir de données ethnographiques recueillies sur le terrain, ces logiques seront envisagées à la confluence de l’histoire et de l’anthropologie, ainsi qu’au travers des micro-stratégies mises en œuvre au quotidien par les acteurs pour contourner et se réapproprier les normes sociales.

Mots-clés : Taïwan / sport / baseball / diffusion / identités nationales / ethnicité / corruption / équipes professionnelles / équipes scolaires / supporters


Crédits |
© 2017 - AFEC